Marc Garneau

Votre député de


Notre-Dame-de-Grâce-Westmount

Marc Garneau

Votre député de


Notre-Dame-de-Grâce-Westmount

Menu

Le ministre Garneau « énormément » préoccupé

Dominique Lelièvre

Le ministre des Transports Marc Garneau pense qu’une catastrophe a été évitée de peu jeudi dernier quand un drone a heurté un avion qui s’apprêtait à atterir à l’aéroport Jean Lesage, à Québec.

La collision entre un avion et un drone survenue la semaine dernière à Québec préoccupe au plus haut point le ministre canadien des Transports, Marc Garneau, qui souligne que les conséquences auraient pu être désastreuses.

Jeudi dernier, un appareil de type King Air du transporteur Skyjet a frôlé la catastrophe avec 8 personnes à bord quand il a été percuté à l’aile droite par un drone alors qu’il s’apprêtait à atterrir, à 450 mètres d’altitude et à environ trois kilomètres de l’aéroport Jean-Lesage. L’avion n’a subi que des dommages mineurs.

Il s’agit de la première collision entre un aéronef commercial et un drone répertoriée au Canada, a révélé le ministre.

« Ce qui est arrivé jeudi soir à Québec me préoccupe énormément. C’est pour ça qu’on a des règles en place », a-t-il déclaré, dimanche, à TVA Nouvelles. Les avions en phase d’atterrissage ou de décollage, près des aéroports, sont « particulièrement vulnérables », a-t-il dit, en ajoutant qu’un impact avec un hublot ou un moteur pourrait faire des dégâts considérables.

« Parfois, il y a seulement un moteur. Ça pourrait avoir des conséquences catastrophiques », a expliqué le ministre.