Skip to main content

Marc Garneau, député

Search marcgarneau.liberal.ca

Lettre ouverte à John Baird concernant les soins de santé pour les enfants blessés pendant le conflit de Gaza

Posted on 20 août 2014 | No Comments

Le 18 août 2014


L’honorable John Baird
Ministre des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)  K1A 0G2
Canada


Monsieur le Ministre,

J’ai été déçu d’apprendre la semaine dernière que le gouvernement n’appuie pas la proposition du docteur Izzeldin Abuelaish et du gouvernement de l’Ontario concernant le transport au Canada d’enfants blessés dans le conflit à Gaza pour y recevoir des soins. J’ai écrit à votre collègue le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration pour l’exhorter d’approuver les documents de voyage nécessaires afin que ce projet puisse aller de l’avant. Je reviens à la charge aujourd’hui pour réitérer mon appui à l’égard de cette initiative véritablement dénuée de tout caractère partisan, dans l’espoir que le gouvernement reviendra sur sa décision.

Le gouvernement a laissé entendre qu’il préférerait envoyer des médecins et du matériel canadiens à Gaza. Cela serait difficile parce que la situation demeure instable et que la violence risque d’éclater de nouveau. Il serait impossible de garantir la sécurité du personnel médical canadien dans ces circonstances. De plus, les installations médicales à Gaza sont submergées de patients et certaines sont endommagées. Les conditions ne seraient pas adéquates pour permettre aux médecins canadiens de prodiguer des soins de qualité.

Il a également été question des difficultés que pourrait présenter le transport des enfants. Le docteur Abuelaish m’assure cependant que seuls des enfants dont l’état est stable et que l’on peut transporter sans danger seraient sélectionnés.

Bien que le Canada ne puisse pas sauver tout le monde, nous pouvons sûrement offrir au moins de soigner certains enfants. C’est un geste minime pour un pays aussi riche et comblé que le nôtre – un geste qui pourrait changer la vie de chacun des enfants auxquels nous porterions secours. Il s’agit d’un acte humanitaire que tous les Canadiens salueraient. Le gouvernement de l’Ontario a déjà généreusement offert de mettre les installations médicales nécessaires à disposition, et de nombreux médecins canadiens ont offert leurs services. J’espère que vous inciterez vos collègues au sein du Cabinet à réexaminer la position du gouvernement et à appuyer la proposition du docteur Abuelaish.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma haute considération.

 

Marc Garneau
Porte-parole du Parti libéral du Canada pour les affaires étrangères

c.c.  L’honorable Chris Alexander, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration

Place au robot-médecin

Posted on 14 août 2014 | No Comments

Publié le 14 août 2014 à 07h27 | Mis à jour à 07h27
Mathieu Perreault
La Presse

St Mary Hospital Presser-Aug 13 2014

Marc Garneau, ex-astronaute et député fédéral de Westmount–Ville-Marie, a vanté hier en conférence de presse les possibilités qu’offre le robot-médecin, tant dans l’espace que sur Terre. PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

 

 

Des chercheurs du Centre hospitalier de St. Mary ont mis au point un robot-médecin capable de faire un diagnostic en orbite. Leur algorithme pourrait être utilisé sur Terre dans les pays en voie de développement, ou ailleurs pour désengorger les cliniques sans rendez-vous et assurer le suivi des maladies chroniques.

Le «système médical embarqué» (SME) n’en est pour le moment qu’à l’étape de la «preuve de concept»: il a fonctionné pour résoudre un problème médical simple à partir de symptômes et de renseignements sur le patient. Il pourrait être appliqué d’ici trois à cinq ans au suivi de maladies chroniques, comme l’obstruction pulmonaire (MPOC), moyennant un investissement relativement modeste de quelques millions de dollars, selon Michel Lortie, spécialiste en informatique médicale au centre de recherche du Centre hospitalier de St. Mary.

«Contrairement à d’autres systèmes similaires développés notamment chez IBM, qui s’appuient sur des millions de données statistiques, le SME imite la prise de décision des médecins à partir des lignes directrices des associations médicales, explique M. Lortie. C’est important pour l’espace, parce qu’il n’y a pas beaucoup de données sur la santé des astronautes. Mais nous croyons aussi que ce sera un avantage sur Terre, parce que les algorithmes médicaux autonomes basés sur les statistiques sont souvent très spécialisés.»

Pour le moment, 1,5 million a été consacré à ce projet depuis un an, grâce à des fonds de l’Agence spatiale canadienne.

La société Neptec, d’Ottawa, qui a déjà travaillé à des projets de télémédecine spatiale, notamment sur la MPOC, a collaboré aux travaux. Dans l’espace, le SME serait lié aux capteurs biométriques portés par les astronautes, qui mesurent leur pression sanguine et d’autres données médicales.

Faudra-t-il attendre l’arrivée des dossiers médicaux informatisés pour utiliser le SME dans une clinique sans rendez-vous? «Pas nécessairement, assure M. Lortie. Il faudrait simplement que le SME pose plus de questions au patient.»

Missions vers Mars

L’astronaute québécois Marc Garneau, qui a été président de l’Agence spatiale canadienne de 2001 à 2003, était présent à la conférence de presse, hier matin. «Quand j’ai décollé pour la Station spatiale internationale, je savais que je pouvais contacter un médecin de vol au centre de contrôle de mission de Houston presque immédiatement et instantanément si j’éprouvais un problème», a déclaré M. Garneau, qui est maintenant député de Westmount.

«Mais qu’advient-il si je me rends sur Mars, où les risques sont plus élevés et que les consultations médicales instantanées ne sont plus possibles? C’est pourquoi la capacité de surveiller, diagnostiquer et prescrire un traitement approprié en fonction de l’état de santé d’une personne est si attrayante, pas seulement pour les voyages dans l’espace, mais aussi, dans de nombreux cas, de retour sur Terre.»

Les troubles de santé mentale et d’alcool affectent un militaire sur six

Posted on 11 août 2014 | No Comments

Dominique La Haye@
Journal de Québec, Publié le: lundi 11 août 2014, 13H56 | Mise à jour: lundi 11 août 2014, 18H06

Le syndrome du stress post-traumatique a doublé depuis 2002 au sein des Forces armées canadiennes, alors que le trouble de panique a considérablement augmenté, d’après une nouvelle étude de Statistique Canada.

L’enquête menée par Statistique Canada et la Défense nationale indique qu’au cours de l’année dernière, 16,5 % des membres présentaient des symptômes correspondant à au moins un des six troubles mentaux ou à de l’abus et de la dépendance à l’alcool.

L’épisode dépressif majeur était le type le plus fréquent de trouble, alors que 8 % des membres en ont vécu. Réduction de l’énergie, changement du sommeil et de l’appétit, difficultés à se concentrer, sentiment de désespoir ou idées suicidaires y sont associés.

L’étude démontre aussi que le trouble de stress post-traumatique dans l’armée a pratiquement doublé entre 2002 et 2013, touchant maintenant 5,3 % des militaires. Le trouble de panique a également connu une hausse considérable au cours de la même période, passant de 2 à 3,4 %. L’abus ou la dépendance à l’alcool touchent ensemble 4,5 % des membres des Forces.

Selon l’ex-militaire Martin Forgues, qui a été déployé en Bosnie et en Afghanistan, ces données viennent confirmer ce dont tout le monde se doute depuis des années.

«Si on se rappelle, en 2002, c’était la mission pour le maintien de la paix en Bosnie. Depuis, on a la guerre en Afghanistan. Ce n’est pas surprenant, selon moi, qu’il y ait une explosion de ces troubles de santé mentale là, finalement», fait remarquer l’auteur du livre Afghanicide: cette guerre qu’on ne voulait pas gagner.

Si l’armée a fait plusieurs efforts pour améliorer la situation, selon M. Forgues, une «culture très macho» subsiste.

«Je crois que c’est la responsabilité de la hiérarchie, des supérieurs, de travailler à essayer d’opérer ce changement de culture là pour que les militaires obtiennent toute l’aide dont ils ont besoin», explique-t-il.

Les partis d’opposition jugent pour leur part ces données très préoccupantes et somment le gouvernement Harper d’agir.

«On le dit depuis plusieurs années, on a un besoin pressant d’avoir plus de spécialistes en santé mentale pour régler ce problème», affirme le député libéral Marc Garneau.

Le député du NPD Sylvain Chicoine accuse pour sa part le gouvernement de «minimiser» le problème. «Depuis plusieurs années, on n’embauche pas de nouveaux psychologues pour faire face aux problèmes, pour des raisons budgétaires», dit-il.

Ces données portant sur tous les membres permanents et à temps plein des Forces font partie d’une étude plus approfondie sur ce sujet dont les résultats seront divulgués en novembre prochain.

Lettre ouverte à Chris Alexander

Posted on 7 août 2014 | No Comments

Le 7 août 2014   L’honorable Chris Alexander Ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada 365, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1A 1L1 Canada […]

Lire la suite

Marc à la Soirée ukrainienne à Montréal-Ouest

Posted on 6 août 2014 | No Comments

Le 5 août, Marc a participé à la Soirée ukrainienne, qui a eu lieu à parc Davies. Cette soirée et une des activités culturelles organisées par […]

Lire la suite

DÉCLARATION: Les libéraux alarmés par la persécution des minorités religieuses et l’aggravation de la crise humanitaire en Irak

Posted on 6 août 2014 | No Comments

Le porte‑parole libéral en affaires étrangères et député de Westmount—Ville‑Marie, Marc Garneau, et la porte‑parole libérale en développement international et députée de Etobicoke‑Nord, Kirsty Duncan, ont exprimé aujourd’hui leurs plus vives préoccupations concernant la persécution des minorités religieuses et l’aggravation de la crise humanitaire en Irak...

Lire la suite

Anciens combattants: Des millions dépensés pour une publicité controversée. Plusieurs anciens combattants se sont plaints du manque de service au numéro 1-866.

Posted on 3 août 2014 | No Comments

Dominique La Haye@ Journal de Québec, Publié le: samedi 02 août 2014, 20H16 | Mise à jour: dimanche 03 août 2014, 9H08 Une publicité controversée du […]

Lire la suite

31 accusations déposées contre Mike Duffy

Posted on 17 juillet 2014 | No Comments

Publié le 17 juillet 2014 à 11h44 | Mis à jour le 17 juillet 2014 à 15h51 La Presse Canadienne Ottawa Dans le scandale des dépenses […]

Lire la suite

Marc Garneau à l’ouverture de «Shakespeare-in-the-Park»

Posted on 10 juillet 2014 | No Comments

Westmount, le 9 juillet 2014 – Marc Garneau a participé à l’ouverture de « Shakespeare-in-the-Park » afin de reconnaître le travail de Paul Hopkins, le directeur artistique au […]

Lire la suite

Lac-Mégantic: un an plus tard

Posted on 7 juillet 2014 | No Comments

Ce dimanche, je me suis rendu en voiture jusqu’à Lac-Mégantic afin d’être aux côtés des milliers de personnes venues rendre hommage à celles et ceux qui […]

Lire la suite