Skip to main content

Marc Garneau, député

Search marcgarneau.liberal.ca

CUSM – Marchez pour Montréal!

Posted on 22 juin 2015 | No Comments
Walk 07

Tous ensemble, appuyons le nouvel hôpital du CUSM.

Le 19 et 20 juin, j’ai participé aux célébrations organisées dans le cadre de l’ouverture officielle du site Glen du Centre universitaire de santé McGill  (CUSM), à Notre-Dame-de-Grâce.

Le 19 juin, je me suis joint au personnel du CUSM pour un déjeuner et des festivités.

Le 20 juin, mon équipe et moi‑même avons participé à la parade inaugurale dans ma circonscription, puis nous avons assisté à la cérémonie officielle de coupure du ruban en compagnie de la députée provinciale Mme Katheen Weil, du maire Coderre,du maire Copeman, du maire Trent, du maire Housefather, du maire Dorais, du maire D’Souza, d’athlètes olympiques, des anciens joueurs du Canadien de Montréal, Réjean Houle et Yvan Cournoyer, de dirigeants de la communauté, de personnalités médiatiques et de milliers de Montréalais. L’objectif de la parade était de rassembler les citoyens pour montrer notre fierté envers notre ville et notre nouvel hôpital.

Le super‑hôpital du CUSM est un nouveau site important pour Montréal. Ce complexe de 1,3 millilard de dollars est en cours de planification depuis 25 ans et le transfert de personnel, de patients et d’équipement des cinq établissements membres était le transfert le plus important jamais effectué en Amérique du Nord.

Sécurité et droits des citoyens

Posted on 18 juin 2015 | No Comments

Le projet de loi C-51, Loi antiterroriste, a donné lieu à beaucoup de discours fondés sur la peur. D’une part, le gouvernement conservateur a essentiellement mis l’accent sur la peur que des actes terroristes soient commis sur le territoire canadien si on ne donne pas plus de pouvoirs à la police. D’autre part, le NPD a essentiellement mis l’accent sur la peur que nos droits et libertés soient en danger, sans rien dire à propos des impératifs de sécurité nationale.

Contrairement aux conservateurs et aux néo-démocrates, le Parti libéral a décidé qu` en tant que législateurs, nous devons adopter une approche responsable et reconnaître que les deux enjeux doivent être abordés : la sécurité ET les droits des citoyens. Nous devons cela aux Canadiens.

Soyons bien clairs. Ce n’est assurément pas parce que nous approuvions le projet de loi dans son ensemble que nous l’avons appuyé. En fait, nous nous opposons catégoriquement à de nombreux éléments du projet de loi et nous y avons proposé des modifications concrètes. Quelques-unes ont été adoptées, mais le projet de loi demeure inacceptable pour de nombreuses raisons, la principale étant le risque qu’il représente pour nos droits et libertés. Nous n’aurions jamais traité la question de la sécurité des Canadiens de la façon dont le gouvernement conservateur a choisi de le faire. Après tout, c’est le Parti libéral qui a donné aux Canadiens la Charte des droits et libertés, sans doute la réalisation dont nous sommes le plus fiers.

C’est aussi le Parti libéral qui, en 2005 et en d’autres occasions par la suite, a demandé à ce que nos forces de sécurité fassent l’objet d’une surveillance parlementaire afin d’assurer la protection de nos droits. En fait, nous avions l’accord de tous les partis en 2005 pour l’établissement d’une surveillance parlementaire, mais nous avons été battus aux élections de 2006, avant qu’une loi en ce sens puisse être adoptée. Les conservateurs ont abandonné le projet lorsqu’ils ont pris le pouvoir et, depuis ce jour, refusent de reconnaître la nécessité d’une surveillance parlementaire, contrairement à tous nos partenaires du Groupe des cinq.

Alors pourquoi n’avons-nous pas tout simplement voté contre le projet de loi? La raison en est simple. Comme nous l’avons souvent dit, nous avons la responsabilité de veiller à la sécurité des Canadiens et nous croyons que nous devons tenir compte de cette responsabilité. En tant que parti responsable, il nous faut tenir compte tant des droits des citoyens que de leur sécurité.

On s’attend du gouvernement qu’il protège ses citoyens contre d’éventuels actes de terrorisme sur le territoire canadien. Il est extrêmement difficile d’évaluer les probabilités que de tels actes soient commis, comme ce l’est de déterminer les mesures préventives qui doivent être mises en place. Cependant, si un événement terrible se produit, le gouvernement doit répondre à cette question : aurait-on pu faire quelque chose pour l’empêcher?

En tant que législateurs, nous voudrions tous pouvoir dire que nous avons atteint le juste équilibre entre la sécurité des citoyens et la protection de leurs droits. La chose n’est pas simple. La décision du Parti libéral de voter pour le projet de loi indique que nous en appuyons les éléments utiles reliés à la sécurité des citoyens afin que ceux-ci puissent être mis en œuvre avant l’ajournement des travaux du Parlement en juin. Ainsi, l’arrestation préventive (au besoin) de terroristes potentiels sera possible dans les mois à venir. Bien que peu de Canadiens le sachent, la GRC avait tenté de restreindre les activités de Martin Couture-Rouleau quelques semaines avant qu’il n’utilise sa voiture, en octobre, pour écraser deux soldats canadiens à St-Jean-sur-Richelieu, dont l’adjudant Patrice Vincent, mais les procureurs ont indiqué que la preuve n’était pas suffisante pour obtenir un permis afin de restreindre ses déplacements.

Si notre parti est élu en octobre, je sais que le projet de loi C-51 sera modifié de manière à assurer la protection des droits et libertés des Canadiens. Dans l’intervalle toutefois, en tant que parlementaires, nous ne pouvons faire fi du devoir que nous avons de tout faire ce qui est en notre pouvoir pour protéger les Canadiens contre d’éventuels actes de terrorisme sur le territoire canadien. Les néo‑démocrates et d’autres personnes peuvent choisir de dire que le projet de loi C-51 ne comporte rien de bon. C’est inexact. À l’instar de nombreux projets de loi omnibus que nous présente le gouvernement conservateur en s’attendant à ce que nous les adoptions en un seul vote, celui-ci comporte de bonnes propositions et de mauvaises propositions, et nous, les législateurs, devons faire ce choix difficile. Je crois que nous avons fait le bon choix.

-30-

 

Marc Garneau est député de Westmount–Ville-Marie et porte-parole du Parti libéral du Canada en matière d’affaires étrangères

Période des Questions – Science et technologie

Posted on 17 juin 2015 | No Comments

 

M. Marc Garneau (Westmount—Ville-Marie, Lib.):

Monsieur le Président, ce gouvernement n’a aucun respect pour la science. Il a muselé nos scientifiques, particulièrement ceux qui osent nous parler des changements climatiques. Notre chef a pris un engagement ferme aujourd’hui: il donnera la parole à nos scientifiques. Ce sont les Canadiens qui paient pour la recherche fédérale. Ils ont le droit de connaître la vérité.
Pourquoi ce gouvernement ne comprend-il pas que c’est la science, et non pas l’idéologie, qui doit nous guider dans nos prises de décision? Pourquoi ce gouvernement ne permet-il pas à nos scientifiques de nous dire la vérité?

Période des Questions – Le développement social

Posted on 16 juin 2015 | No Comments

  M. Marc Garneau (Westmount—Ville-Marie, Lib.): Monsieur le Président, un Canadien sur sept vit dans la pauvreté. En 2011, 13,3 % de nos enfants vivaient dans […]

Lire la suite

Période des Questions – Commerce International

Posted on 4 juin 2015 | No Comments

  M. Marc Garneau (Westmount—Ville-Marie, Lib.): Monsieur le Président, hier, le ministre d’État à la Petite Entreprise a soutenu que, pendant les négociations du Partenariat transpacifique, […]

Lire la suite

Déclaration : commémoration de l’invasion du Complexe du Darbar Sahib (Temple d’or)

Posted on 4 juin 2015 | No Comments

Le 04 Juin, 2015 Aujourd’hui, Marc Garneau, porte-parole libéral en matière d’affaires étrangères, a fait la déclaration suivante : « Aujourd’hui, nous sommes solidaires de la communauté sikhe alors […]

Lire la suite

Période des Questions – Les affaires étrangères

Posted on 2 juin 2015 | No Comments

  M. Marc Garneau (Westmount—Ville-Marie, Lib.): Monsieur le Président, ma question s’adresse au ministre des Affaires étrangères et porte sur la vente de matériel militaire à […]

Lire la suite

Déclaration libérale à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies

Posted on 29 mai 2015 | No Comments

29 mai 2015 MONTRÉAL – Le porte-parole libéral en matière d’affaires étrangères, Marc Garneau, a fait la déclaration suivante aujourd’hui à l’occasion de la Journée internationale […]

Lire la suite

Discours – Recherche Scientifique

Posted on 26 mai 2015 | No Comments

Lire la suite

Période des Questions – La défense nationale

Posted on 26 mai 2015 | No Comments

  M. Marc Garneau (Westmount—Ville-Marie, Lib.): Monsieur le Président, je pense que le ministre est dans le déni. Le rapport Deschamps indique qu’il faut apporter des […]

Lire la suite